Alumni

Alumni

Que sont devenus nos anciens doctorants ?

Mamadou Mboup (2006-2008). Influence des pressions de sélection et de la survie inter-épidémique sur la diversité génétique des populations de rouille jaune du blé (Puccinia striiformis) [pdf] --> Responsable Biologie Monde - Résistance aux fongicides (Phytopathologiste), Corteva Agriscience (Colmar, France) [contact]

Bénédicte Pariaud (2006-2008). Agressivité de Puccinia triticina et adaptation à l'hôte [pdf] --> Phytopathologiste (Chef de Projet Résistance Variétale et Coordinatrice Phytopathologie pour la Zone Amérique), Vilmorin SA (France).

Bochra Bahri (2006-2008). Adaptation et structuration spatiale des populations méditerranéennes de rouille jaune du blé (Puccinia striiformis) [pdf] --> Maître de Conférence  (Phytopathologie, maladies des fourrages et gazons), Université de Georgie (USA) [contact].

Adeline Picot (2008-2010). Modulation de la production des fumonisines sur épis de maïs : influence des composantes physiologiques et biochimiques du grain et des événements de contamination mutiple [pdf] --> Maître de Conférence  (Phytopathologie et Microbiologie), Université de Bretagne Occidentale (Brest, France) [contact].

Julien Papaïx (2009-2011). Structure du paysage agricole et risque épidémique, une approche démo-génétique [pdf] --> Chargé de Recherche (Épidemiologie, Biostatistiques et Processus Spatiaux), INRAE (Avignon, France) [contact].

Gustavo Azzimonti (2009-2011). Diversification de la résistance quantitative à la rouille brune du blé (Puccinia triticina) à partir de la caractérisation des composantes de la résistance [pdf] --> Chargé de projet en analyses agricoles, GALYS Laboratoires (Toulouse, France).

Sajid Ali (2009-2011). Biologie des populations et histoire de l'invasion de Puccinia striiformis à l'échelle mondiale et locale [pdf] --> Maître de Conférence (Phytopathologie, Génétique, Biologie des Populations et Evolution), Université Agronomique de Peshawar (Pakistan) [contact].

Frédéric Bernard (2010-2012). Le développement d'un champignon pathogène foliaire réagit à la température. Mais à quelle température ? [pdf] --> Responsable Recherche et Développement, International Fruit Obtention (Angers, France) [contact].

Christophe Gigot (2010-2013). Potentialités des associations de variétés pour limiter la progression épidémique de la septoriose du blé : rôle des mécanismes de dispersion des spores par la pluie dans un couvert végétal hétérogène [pdf] --> Ingénieur modélisateur en protection des cultures, ARVALIS - Institut du Végétal (Boigneville, France) [contact].

Dorothée Siou (2010-2013). Développement épidémique de la fusariose des épis de blé et conséquences des intéractions entre espèces du complexe fusarien [pdf] --> Exploitante Agricole (Yvelines, France) [contact]

Timeri Atuahiva (2012-2015). Émergence de la fusariose sur Vanilla tahitensis à Raiatea : inventaire et déterminisme épidémiologique [pdf] --> Phytopathologiste (Responsable du Service de Veille Sanitaire), Etablissement Vanille de Tahiti (Raiatea, Polynésie Française) [contact].

Rola El Amil (2012-2015). Effet de l’hôte et de la température sur la structure de la population de Puccinia striiformis, agent de la rouille jaune du blé, au Moyen Orient [pdf] [prix Borlaug 2013] --> Chercheuse (Phytopathologiste), Institut de Recherche Agronomique Libanais (Beyrouth, Liban) [contact].

David Morais (2012-2015). Les déterminants des phases épidémiques précoces de la septoriose du blé (Zymoseptoria tritici) : quantité, efficacité et origine de l'inoculum primaire [pdf] --> Responsable produit, HUBSIDE (Paris, France) [contact].

Tiphaine Vidal (2014-2017). Intérêt de la diversité architecturale des plantes cultivées pour limiter la progression épidémique de maladies foliaires à dispersion pluviale : cas de la septoriose au sein d'associations variétales de blé [pdf] --> Chargée de Recherche (Épidemiologie Expérimentale et Modélisation), INRAE (palaiseau, France).

Lydie Kerdraon (2015-2019). Diversité microbienne et interactions pathogène-microbiome dans des résidus de culture : le cas de Zymoseptoria tritici et Leptosphaeria maculans en système blé-colza [pdf] --> Ingénieure projet informatique, ADAMING [contact].

Anne-Lise Boixel (2015-2020). L’hétérogénéité environnementale, un moteur de l’adaptation à la température des populations d’agents phytopathogènes foliaires ? [pdf] [Prix Dufrenoy 2021] --> Ingénieure de Recherche (Épidemiologie Expérimentale et Ecologie), INRAE (Palaiseau, France).

Safa Ben Krima (2017-2020). Adaptation des champignons phytopathogènes à des peuplements génétiquement hétérogènes : cas du pathosystème blé dur-Zymoseptoria tritici --> Scientifique responsable végétal, Interstellar Lab (Paris, France) [contact].

Carolina Orellana-Torrejon (2018-2022). Impact d’associations variétales de blé tendre sur la dynamique annuelle d’adaptation d’une population de Zymoseptoria tritici à un gène de résistance qualitative récemment contourné --> Ingénieure épidémiosurveillance, ARVALIS - Institut du Végétal (Boigneville, France) [contact].

Camilla Langlands-Perry (2018-2022). Spécificité et durabilité de la résistance quantitative du blé à la septoriose --> Post-doctorante à l'Université de Melbourne [contact].

Cécilia Fontyn (2018-2022). L’agressivité est-elle une composante significative de l’adaptation au paysage variétal cultivé, des populations de Puccinia triticina, agent de la rouille brune du blé ? [pdf] --> Chargée d'étude en phytopathologie, Terres Inovia (Toulouse, France) [contact].

Date de modification : 07 février 2024 | Date de création : 23 septembre 2018 | Rédaction : Frédéric Suffert