Actualités

Actualités

Dans ce dossier

Une étude conduite par Thomas Bourgeois, doctorant au MNHN*, conduite en collaboration avec BIOGER, vient de monter que le collembole Heteromurus nitidus « broutait » les fructifications de Zymoseptoria tritici (septoriose) sur des tissus de blé infectés, diminuant ainsi la quantité d’inoculum disponible.
feuille de blé infectée par Puccinia striiformis f. sp. tritici
Des éléments de réponses à cette question viennent d’être apportés par Kevin Meyer et des collègues épidémiologistes de BIOGER dans le cadre du projet européen H2020 RustWatch

Date de modification : 02 mars 2024 | Date de création : 11 juillet 2017 | Rédaction : Frédéroc Suffert